mardi 6 septembre 2016


COMITÉ
BRETAGNE-GALICE

Kevredigezh Breizh-Galiza
Asociación Bretaña Galicia
               
Bulletin N°42 - Septembre 2016
Siège : Mairie de Mur de Bretagne – 22530.
Adresse postale : 3 Rue Yves de Kerguélén – 56000 Vannes. Téléphone : 02.97.40.72.40.
Site: www.bretagne-galice.com          Courriel: bretagne.galice@gmail.com
Bulletin en ligne: http://bretagnegalice.blogspot.com           
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Hé oui, la rentrée est là. Nous espérons que la parenthèse estivale a été agréable pour tous et permis tout à la fois de se reposer, de retrouver familles et amis, de découvrir les richesses de notre belle planète et de partager de bons moments.
Et nous souhaitons que cette rentrée soit riche de projets pour nos Comités, les associations d'amitié, les enseignants, que les liens existants se renforcent et que d'autres soient tissés.
Nous vous souhaitons donc … une Bonne Rentrée !



---------------------------------------------------------------------------------------------------------
LA VIE DES JUMELAGES  ET DES ÉCHANGES:

QUIMPER-OURENSE: DIX ANS DÉJA !
Les Fêtes de Cornouaille ont été l'occasion de réaffirmer avec force le jumelage entre Quimper et Ourense. Dix ans déjà et un bilan super positif pour ce Comité comme nos lecteurs peuvent le constater. Ce 22 juillet donc, une délégation galicienne conduite par Mr Jesus Vásquez Abad maire d'Ourense a été reçue par son homologue quimpérois Ludovic Jolivet. Les deux édiles ont renouvellé la Charte signée il y a dix ans. Notons qu'une délégation de la ville de Lavrio en Grèce, était également présente.
Et dans le cadre du Cornouaille, le Comité de Jumelage Quimper-Ourense a affirmé la vitalité.
Tout d'abord par la projection en partenariat avec l'association Gros Plan présenté par son réalisateur Simoné Saibene (L'an dernier, Simoné était venu présenter à Quimper son film Nueve Ondas) le vendredi 22 Juillet: Pelerinaxes.

Ce film, entièrement tourné en galicien et sous- titré en français, est inspiré du livre, éponyme, de Ramón Otero Pedrayo, écrivain Ourensano, professeur de géographie à l'université de Santiago et fondateur, dans les années 1930, du parti Galicien. Il  relate le voyage qu'il a réalisé en 1927 avec  deux de ses amis, Vincente Risco et Ben Cho Chey à pied, d'Ourense à San Andres de Teixido, petit village perché sur les falaises au pied du Cap Ortegal (Pointe nord/ouest de la Galice, à proximité de Ortigueira).
Pendant toute la durée du festival de Cornouaille, une exposition patronnée par la Fondation Pedrayo, en partenariat avec l’école d’art Antonio Failde d’Ourense et l’Asociación Recreativa y Cultural Camino a San Andrés de Teixido s'est tenue dans la galerie commerciale Glann Odet (Géant), jumelée avec la Galeria Comercial Ponte Vella d'Ourense. Cette expo évoque l'oeuvre de Ramón Otero Pedrayo, présente des photos du tournage du film et du chemin de San Andres de Teixido.
Le film a également été projeté lors du festival Interceltique le 10 août.


As Pontes y Lesneven festejaron el vigésimo quinto aniversario de su hermanamiento:

Veinticinco visitantes ponteses se trasladaron al municipio francés para participar en el encuentro
LA VOZ  As Pontes, 15 de agosto de 2016.
En el año 1991 comenzó el hermanamiento entre los municipios de As Pontes y Lesneven. Veinticinco ponteses participaron en el vigésimo quinto aniversario del hermanamiento que se ha celebrado entre los días 2 y 12 de este mes en el municipio francés.
Durante la estancia visitaron el Musée du Léon, el casco antiguo del Lesneven con sus casas de los siglos XV-XVIII y las plazas de Le Flo y Foch; o la basílica de Le Folgöet.

Tras este aniversario los presidentes de ambas entidades organizadoras, Claude Le Menn, del comité de jumelage de Lesneven, y Antón Ferreiro, de la Irmandande As Pontes-Lesneven, han optado por pasar el testigo a gente nueva que continúe el proyecto pasando a un segundo plano de las entidades.

As Pontes. À l'an prochain !


C'est dans le cadre de la maison d'accueil et de son cloître du XVIIIe siècle que Léonards et Galiciens se sont dit « au revoir ».

Arrivée mercredi 10 , dans la soirée, la délégation d'As Pontes est repartie hier matin. Pour que Léonards et Galiciens puissent se saluer une dernière fois, une petite fête d'adieu avait été organisée, la veille, autour d'un buffet, dans la bien nommée maison d'accueil. L'occasion de revenir sur une semaine bien remplie, notamment marquée par des excursions au Mont-Saint-Michel et dans la vallée de l'Élorn, mais aussi d'échanger quelques cadeaux. Les présidents des comités de jumelage, Anton Ferreiro et Claude Le Menn, ont ainsi reçu, chacun, un cadre orné de deux photos les représentant côte à côte : une prise vendredi dernier, lors de la réception officielle en mairie ; la seconde datant de la signature du pacte d'amitié, il y a 25 ans. Sur les deux, le même aphorisme, en français ou en espagnol : « La vraie fraternité n'a pas besoin des liens du sang ». Un moment émouvant car les deux responsables n'ont pas fait mystère de leur décision de passer la main après un quart de siècle passé à la tête de leur association respective. « Nous continuerons, évidemment, à faire partie de l'échange », ont-ils assuré avant de confier, sans dévoiler de noms, que « celles » qui devraient leur succéder étaient dans la salle. Rendez-vous en septembre pour les présentations et, pour les locaux, rendez-vous en juillet, en Galice, à l'occasion des traditionnelles fêtes de la commune jumelle !

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/lesneven/as-pontes-a-l-an-prochain-12-08-2016-

 

ATTENTAT DE NICE: LA SOLIDARITÉ DE NOS AMIS D'AS PONTES.

Estimados amigos,

Con motivo del terrible atentado de Niza en la noche de ayer, en nombre de los miembros y amigos de la Irmandade As Pontes-Lesneven y en el mío propio, os enviamos nuestras condolencias y nuestra solidaridad y apoyo en estos tristes momentos.

Un fuerte abrazo desde As Pontes.Antón Ferreiro - Irmandade As Pontes-Lesneven 

LUGO ACCUEILLERA EN OCTOBRE LA RÉUNION DE LA FÉDÉRATION EUROPÉENNE DES FÊTES HISTORIQUES:
La ville de Lugo, connue pour sa brillante reconstitution historique "Arde Lucus" qui remémorre la présence romaine en Galice abritera début octobre la réunion de la Fédération Européenne des Fêtes Historiques. Et Lugo est officiellement jumelée avec une ville qui est connue elle pour une toute aussi brillante reconstitution à savoir la Fête des Remparts de Dinan.
Pouvons-nous former le vœu que cette réunion soit l'occasion pour les deux villes de se retrouver après un long sommeil ?

Lugo acogerá en octubre la asamblea de la Confederación Europea de Fiestas y Manifestaciones Históricas (CEFMH), a la que está asociada el Arde Lvcvs, que este año celebró su décimo quinto aniversario. Se trata de un encuentro en el que se darán cita medio centenar de representantes de las diversas asociaciones de fiestas y recreaciones históricas de Alemania, España, Francia, Italia, Portugal, Holanda, Bélgica, Hungría, Polonia y Rumanía, países que conforman esta confederación y que responden a la necesidad de más de 1.000 fiestas históricas de Europa. La Confederación Europea de Fiestas y Manifestaciones Históricas reúne las más importantes fiestas y manifestaciones históricas de Europa. Su actividad principal es la divulgación de las fiestas para facilitar un mayor y mejor conocimiento. En estas asambleas se comparten experiencias y se diseñan estrategias y proyectos comunes. Además la CEFH representa los intereses y facilita la información entre las asociaciones nacionales y las ciudades asociadas.
LOCTUDY-RIBADEO: LE JUMELAGE RELANCÉ:
"Après plusieurs années de sommeil, notre jumelage semble repartir avec la venue de 23 Galiciens du 10 au 17 septembre prochain" nous écrit Marcel Le Berre.
 "Ils séjourneront en famille et nous leur proposons un programme de découvertes et d’animations. Nous nous sommes  intéressés au voyage de Castelao en Bretagne, et nous avons particulièrement suivi ses traces en Pays Bigouden, aussi nous pouvons proposer à nos hôtes une sortie mercredi 14 septembre “sur les pas de Castelao”au cours de laquelle ils découvriront les sites dessinés par l’artiste. Nous préparons un opuscule 
Une réception de nos amis de Ribadeo par la municipalité aura lieu le lundi 12 à 18H30; la municipalité de Ribadeo sera représentée par l’adjoint à la culture.
Nous envisageons un déplacement de loctudistes à Ribadeo en 2017 et un retour –avec le maire de Ribadeo – en 2018, nous proposerons alors une confirmation de la charte de jumelage à Loctudy".

===================================

VICTOIRE DE L'A35 "GALATÉE" Á LA PORNIC - BAIONA - PORNIC 2016

La onzième édition de la Course au Large Pornic-Baiona-Pornic organisée par la Ville de s’est achevée samedi 23 juillet. Elle est partie de Pornic le lundi 11 juillet. Cette course au large de plus de 460 milles nautiques (soit 860 km) entre Pornic et Baiona a vu s'affronter une quarantaine de bateaux en équipages double et solo. La remise des prix a été célébrée au salon Concorde du casino. Jean-Michel Brard, le maire, était accompagné de Virginie Ringeard, déléguée à la mer, d'élus pornicais et de l'ancien maire, Philippe Boënnec, à l'initiative de cette course,  Nombreux ont été les participants à recevoir trophées, prix ou récompenses. Parmi eux, un équipage se distingue, celui formé par Jean-Louis Goblet et Catherine Adam, qui remporte cette édition sur l'A35 Galatée.
Pornic et ses partenaires

http://jumelage-pornic.eklablog.com/                                   
DES GALICIENS LORS DES FÊTES BRETONNES …
Quimper, Lorient, Guingamp, Concarneau, Carhaix, Crozon, La Baule ... et beaucoup d'autres, les fêtes traditionnelles ont connu un grand succès malgré un climat sécuritaire exacerbé et des dispositions administratives souvent incomprises, contradictoires voire tatillonnes.
Toujours est-il que les fanatiques n'ont pas réussi (et ne réussiront pas) à nous empêcher de nous réunir, et de faire la fête !
L'Interceltique de Lorient qui accueillait cette année l'Australie a connu un grand succès qui peut se traduire en quelques chiffres: "700 000 festivaliers sont restés fidèles une fois encore, à celui qui est considéré comme l’un des plus  importants rassemblements des cultures celtiques et l’un des plus grands festivals d’Europe,  60 000 personnes dans les rues de Lorient  lors de la Grande Parade des Nations Celtes  (et 10 000 au Stade du Moustoir pour l’arrivée du défilé), 8 concerts à guichets fermés, 8 000 personnes pour le concert de clôture de The Corrs,  sans compter les 1.400. 000 téléspectateurs qui ont suivi  la retransmission de la Grande Parade sur France 3" notent les animateurs du FIL.
Et c'est officiel : la nation invitée en 2017 sera l'Ecosse. Prenons datte dès à présent: du 4 au 13 août 2017.
Si les stands officiels de Galice et des Asturies en sont toujours au régime "vaches maigres", les différents groupes et bandas ont charmé les nombreux spectateurs.

Rencontre entre Angel Hernando et Patrick Malrieu,
Président de l'Institut Culturel de Bretagne
.
Lume de Biqueira lors de la Parade des Filets Bleus.


Un nouveau venu parmi des "pointures" bien connues, la Banda Lume de Biqueira qui regroupe notamment des galiciens de Madrid lesquels se sont produits au Breizh Stade de Lorient et à Concarneau pour les "Filets Bleus" où Carlos Nuñez était à l'affiche avec l'Orchestre Symphonique de Bretagne.
Notons également le 69° Pardon de La Baule qui a invité cette année Nolwenn Korbell, Roland Becker et l'Orchestre National de Bretagne (qui fête ses20 ans), les irlandais de Churchfitters et de nombreux cercles et bagadous.


CHAMPIONNAT DES BAGADOUS:  ET LES GAGNANTS SONT ….
Dur, dur de faire partie du jury ! Difficile en effet de noter des formations si talentueuses à même de mêler tradition et modernité.
Donc, en première catégorie, le gagnant est … Cap Caval devant le Bagad Kemper et le Bagad Ronsed Mor. Les Melinerions de Vannes, gagnent une place et se classent quatrième. Et le Bagad Carhaix, un vétéran s'il en est, retrouve la première catégorie !
Les maloins de Quic en Groigne (photo) réalisent un beau doublé en se classant premiers des 2° et 4° catégories.



LES MORBIHANNAIS Á NEW-YORK:
Beau doublé pour les Bagadous de Lorient (photo) et Vannes. Les Lorientais participeront à la Grande Parade de la Saint Patrick sur la Ve Avenue en 2017 et ouvriront la voie aux vannetais pour 2018.

… ET DES BRETONS LORS DES FETES GALICIENNES ET ASTURIENNES:


En Galice tout d'abord, pour le Festival Interceltique d'Ortigueira, c'est le Bagad Bro Dreger de Perros-Guirec (7° lors de l'Interceltique) qui a représenté la Bretagne. Vous pouvez avoir un aperçu avec ce lien de la télé galicienne:
En Asturies, pas moins de trois fêtes pratiquement en même temps !

Á Gijon (Xixón) pour le Festival Arcu Atlanticu qui s'est tenu du 22 juillet au 1er août, ce sont les morbihannais du groupe Amieva (du nom d'un village des Picos) animé par Fanch Loric, par ailleurs organisateur avec l'association Petra Neue du Roué Waroch, qui ont porté nos couleurs ainsi que le Bagad de Plougastel.


Lequel a récidivé quelques jours plus tard pour le Festival des Bandas de Gaitas du 30 juillet au 05 août 2016, et pu faire découvrir sa musique en participant à de nombreuses représentations, défilés et spectacle avant de rejoindre le Festival Interceltique de Lorient pour participer au concours de 2nde catégorie où il s'est classé quatrième.
La jeune harpiste Morgane Le Cuff (du groupe Roxina) a animé un atelier de danses bretonnes qui a permis à plus d'un asturien de mettre en pratique son enseignement lors de la grande soirée astur-bretonne du 30 juillet.
A noter qu'Amieva se produira le 24 septembre lors du Celti-Vannes.


========================================================================
LA GRANDE "TAPA" DE O' CARBALLINO:

A O Carballino, on met les petits plats dans les grands. A preuve, la réalisation de la plus grande tapa du monde pour laquelle il aura fallu un plat de 5,37 mètres de diamètre, et environ 750 kilos de poulpe mélangé avec du sel, le paprika et l'huile, ce qui a permis de servir un peu plus de deux mille rations ! Après des années de  savoir-faire et d'expérience en matière de gastronomie traditionnelle, le "poulpe a feira"est devenu un  art et tout un spectacle dans cette localité à la grande surprise des visiteurs néophytes. Un vrai régal pour les sens, et sachez qu'il en a coûté 4 euros pour la portion, le pain de Cea, un verre de Ribeiro et une part de tarte. Qui dit mieux ?
Et comme les espagnols en général et les galiciens en particulier aiment bien effectuer des classements, sachez que le pulpo est en dernière place des "7 Merveilles gastrononomiques espagnoles" ( au premier rang les "papas arrugás" des Canaries, pas mal non plus avec un morro picon). Et ce en espérant que la cuisine espagnole soit classée au patrimoine patrimoine immatériel de l'UNESCO


TAMARA MONTERO ET RAMÓN LOUREIRO LAURÉATS DES PRIX DE JOURNALISME JULIO CAMBA ET FERNÁNDEZ DEL RIEGO:
Deux prix de journalisme sont décernés chaque année en Galice par la Fondation Culturelle Afundación et la la Fondation du Corte Inglés.
Le prix Julio Camba rend hommage au journaliste Julio Camba (Vilanova de Arousa, 1884 - Madrid, 1962) dont l'humour, le sens de l'observation et l'intelligence critique éclairent quelques-unes des meilleures pages de la littérature dans la presse périodique.
Le jury composé de Alfredo Conde Cid, Vitor Fernández Freixanes, directeur des Editions Galaixia, Ramón Pernas López et Carlos Valle Pérez (directeur du Musée provincial de Pontevedra) a décerné les prix de journalisme à deux collaborateurs de "La Voz de Galicia" Tamara Montero et Ramón Loureiro
A Tamara Montero pour un article intitué "Botóns escuros" en hommage à Xosé Neira Vilas et à son ouvrage intemporel "Memorias dun neno labrego",


Et Ramón Loureiro pour "Sombra y aire," où l'auteur présente un texte empli d'humour sur l'évêque Pedro Muñiz.
Les prix seront officiellement remis à la mi-octobre au mythique "Café Moderno" de Pontevedra, lieu de rencontre des grandes figures du galleguisme historique: Castelao, Bóveda, Cabanillas …. Notre ami Ramón Loureiro nous y convie d'ores et déjà afin dit-il de "passer un bon moment, de parler de journalisme, de littérature et d'évoquer les étoiles de ceux qui s'en sont allé vers ce qu'il est convenu d'appeler la mort".



LA RENTRÉE DE L'INSTITUT CULTUREL DE BRETAGNE:
Rentrée dynamique à l'Institut Culturel de Bretagne.
Tout d'abord la Cérémonie de remise du Collier de l'Hermine 2016, samedi 17 Septembre après-midi à 15 h, à l'Espace Glenmor de Carhaix.
Les lauréats sont Nolwenn Korbell, Jean Cevaër, Yann-Fañch Jacq et Mikael Bodlore-Penlaez.
Intermèdes musicaux assurés par Louise Ebrel.
En outre, la médaille de l'ICB sera remise à la Bibliothèque numérique du diocèse de Quimper et Léon ainsi qu'à la Confédération Kendalc'h pour son édition pédagogique "La famille Pikett"
Et puis, vous avez sûrement entendu parler du projet de création d’un Ti ar Vro à Vannes.
Celui-ci sera effectif dans ses fonctions d’animation et de coordination culturelle quand la mise en place d’un budget adéquat, en cours de négociation, aura abouti. Mais les locaux mis à disposition par la Ville de Vannes sont d’ores et déjà disponibles.
L’Institut Culturel de Bretagne a décidé d’être présent dans ce Ti ar Vro qui a pour vocation, comme les autres structures de ce type, d’être un carrefour de la culture bretonne en Pays de Vannes. 
En conséquence, à compter du 1er Octobre 2016, la nouvelle adresse sera la suivante :
Institut Culturel de Bretagne / Skol uhel ar Vro   - Ti ar Vro, 3 rue de la Loi, 56000 Vannes    icb@skoluhelarvro.bzh
 11 h 00 Inauguration des locaux avec interventions de David Robo, maire de Vannes, Thierry Jolivet, président d’Emglev bro Gwened, Patrick Malrieu, président de l’Institut Culturel de Bretagne
 14 h 30 Portes ouvertes puis à  17 h00 Conférence-signature de Bernard Rio à l’occasion de la parution de son récent livre sur les Saints de Bretagne.

DOUZE NOUVEAUX LECTEURS DE GALICIEN:
Le Secrétariat Général à la politique Linguistique de Galice a nommé douze nouveaux lecteurs de galicien. Ceux-ci rejoindront les Universités de Barcelone, Cracovie, Heidelberg, Kiel, Varsovie, Lisbonne, Zadar ……
Par ailleurs, le Conseil Culturel de Galice ( Consellería de Cultura, Educación e Ordenación Universitaria) a par ailleurs débloqué une somme de  306.663,88 euros afin de soutenir sa collaboration  avec les Universités de Salamanque, de Varsovie, Zagreb, Leipzig et Berlin en vue de favoriser l'enseignement de la langue et de la culture galicienne.

Et pour la Bretagne,  …… toujours rien !
========================================================================

lundi 4 juillet 2016

COMITÉ
BRETAGNE-GALICE

Kevredigezh Breizh-Galiza

Asociación Bretaña – Galicia
               
Bulletin N°41 - Juillet 2016
Siège : Mairie de Mur de Bretagne – 22530.
Adresse postale : 3 Rue Yves de Kerguélén – 56000 Vannes. Téléphone : 02.97.40.72.40.
Site: www.bretagne-galice.com          Courriel: bretagne.galice@gmail.com
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
LES AFFINITÉS ENTRE L'IRLANDE ET LA CULTURE GALAICO-PORTUGAISE AU CENTRE DES VIII° RENCONTRES DES "AMIS DE LA CULTURE CELTE":
Les "Amis de la Culture Celte" et l'"Association Culturelle de la Vieira" ont organisé leurs VIIIe Rencontres à la Maison de la Galice à Madrid le 11 mai dernier.
Plusieurs universitaires de renom y ont participé parmi lesquels Antonio Raúl del Toro Santos, directeur de l'Institut d'Études Irlandaises, Ramón Saineiro Sánchez, profeseur de littérrature celte et irlandaises à l'UNED,  Ladislao Castro Pérez, professeur à l'Université de Vigo, Pedro Moya Maleno, docteur en histoire et arquéologue, et bien sûr José Ramón Ónega López, délégué de la Xunta à Madrid et directeur de la Casa de Galicia entouré des ambassadeurs d'Irlande et du Portugal ainsi que de Carlos Nuñez et de la Banda de Gaitas "Lume de Biqueira".
José Cerdeira, coordinateur des "Amis de la Culture Celte" a rappelé l'historique de l'association qui a tenu sa première Rencontre en 2011, puis Enrique Santín et Carlos de Blas, de l' Asociación Cultural da Vieira, qui célèbre cette année son 46° anniversaire, ont intronisé les nouveaux membres du Collectif.

DEBATE SOBRE LAS AFINIDADES ENTRE LA CULTURA IRLANDESA Y GALAICO-PORTUGUESA CON MOTIVO DEL VIII ENCUENTRO DE "AMIGOS DA CULTURA CELTA":

  
El Consejo de 'Amigos da Cultura Celta', junto con los nuevos miembros.
El colectivo ‘Amigos da Cultura Celta’, de la Asociación Cultural de la Enxebre Orden da Vieira, organizó en la Casa de Galicia en Madrid una mesa redonda sobre las afinidades entre la cultura irlandesa y la galaico-portuguesa desde la época celta. A la exposición siguió la ceremonia de entrega de atributos a nuevos miembros del colectivo y una muestra de música celta, con instrumentos atribuidos a esa época, a cargo del grupo Lume de Biqueira.
En la mesa participaron como ponentes Antonio Raúl del Toro Santos, director del Instituto de Estudios Irlandeses Amergin, Ramón Saineiro Sánchez, profesor emérito de Literatura Celta e Irlandesa de la UNED, Ladislao Castro Pérez, profesor titular de Geografía e Historia de la Universidad de Vigo, especialista en Prehistoria de la Península Ibérica, Pedro Moya Maleno, doctor en Historia y arqueólogo en el Departamento de Prehistoria de la Universidad Complutense de Madrid, y el delegado de la Xunta en Madrid y director de la Casa, José Ramón Ónega López, que dio la bienvenida a ponentes y asistentes como anfitrión del acto e introdujo el mismo.
Una breve intervención de Carlos Núñez  y la actuación del músico Abraham Cupeiro con un instrumento que, explicó, recupera la tradición celta, separó la mesa de debate de la ceremonia de recepción de nuevos miembros por parte del colectivo ‘Amigos da Cultura Celta’, que fueron recibidos por los miembros de su Consejo, ataviados con la indumentaria que les identifica y acompañados por la música de Lume de Biqueira.
El coordinador de ‘Amigos da Cultura Celta’, José Cerdeira, recordó brevemente la historia de este colectivo, que celebró su primer encuentro en el año 2011, y el presidente de la Asociación Cultural da Vieira, Enrique Santín, precisó que el colectivo ‘Amigos da Cultura Celta’, que integra a reputados especialistas en cultura celta de España, Portugal, Brasil, Francia y Alemania, es el “hermano menor” de la Enxebre Orde da Vieira –que este año cumple su 46º aniversario–, cuyo soporte jurídico es la Asociación Cultural de la Vieira.


L'HISTOIRE DU CHEVALIER PONTHUS TRADUITE EN GALICIEN:
L'association culturelle A.C. O Galo a présenté à la librairie Couceiro à Santiago, la traduction  le "L'histoire du noble Chevalier Ponthus qui fût roi de Galice et de Bretagne".  La traduction a été réalisée par  Henrique Harguindey, professeur de français et Luis Gonçales Blasco Foz, professeur de langue et civilisation galicienne.
Nos amis rapellent qu'il s'agit d'un récit en prose anonyme datant du XIII ou XIVe siècle, qui s'inscrit dans le cadre de la matière de Bretagne et du cycle arthurien en mêlant histoire et légende.  C'est l'histoire du fils du roi Tibour qui après l'attaque de La Corogne par les musulmans s'est enfui par la mer avec quelques compagnons. Arrivés sur les côtes bretonnes, ils furent accueillis par le roi de Vannes (ou de Bretagne). Ponthus tomba amoureux de la fille du roi, Sidoine, mais victime de jalousies il dût affronter nombre d'épreuves avant de retrouver sa  belle, vaincre ses ennemis et devenir roi de Bretagne et de Galice.
L'ouvrage récemment réédité en France par Marie- Claude de Crécy, a été traduit dans de nombreuses langues et a inspiré Carlos Nuñez pour son album Un galicien en Bretagne
La chaine de télévision galicienne CRTVG a présenté un entretien avec Henrique Harguindey
http://www.crtvg.es/cultural/corte-a-corte/henrique-harguindey-bonet-edita-a-historia-do-nobre-ponto

Historia do nobre Ponto, que foi rei de Galiza e de Bretaña
A.C. O Galo presentamos na Libraría Couceiro, Praza Cervantes o xoves 19 de maio ás 20h, a tradución do francés ou galego realizada por Henrique Harguindey de  Historia do nobre Ponto, que foi rei de Galiza e de Bretaña. 

Este libro publicado pola ed. Rinoceronte é un relato en prosa que se inscribe dentro da literatura cabaleiresca e da materia de Bretaña. Conta a “historia” de Ponto, fillo do rei de Galiza, que fuxe por mar cun fato de compañeiros tras a toma da Coruña polos musulmáns e a morte do seu pai, o rei Tiber.
Pero o barco naufraga nas costas de Bretaña, onde os acollen nobres bretóns. Alí namoranse de Sidonia, a filla do rei, mais os namorados pasan por moitas desventuras, ata que finalmente, Ponto, reconquista o seu país e casa coa princesa, sendo rei de Bretaña e Galiza.
Malia a que no século XIV Galiza xa non era independente, si era moi coñecida en Europa grazas ao Camiño de Santiago e ao comercio cos países atlánticos. Ademais, nesa época (polas guerras civiles en Castela e o papel nelas da coroa de Portugal) o noso país estaba no primeiro plano da actualidade política xa que nos reinos europeos tiñan lugar negociacións ao máis alto nivel sobre quen debía ostentar o título de rei dunha Galiza independiente.
Antes de selo ao galego Historia do nobre Ponto, que foi rei de Galiza e de Bretaña, foi traducida a moitos idiomas (22 edicións en alemán) e aquí inspirou creadores como o novelista Méndez Ferrín en Bretaña Esmeraldina ou o músico Carlos Nuñez en Un galicien en Bretagne.
========================================================================
VIE DES JUMELAGES:
* Le Comité Quimper-Ourense s'est réuni en assemblée générale vendredi 3 juin. Parmi les activités régulières du Comité, les cours de langues, les tertulias, des séances cinématographiques et, activité on ne peut plus conviviale, les cours de cuisine organisés au Lycée Chaptal.
* Un groupe de l'association vannetaise "Amigos de España" participera à un échange linguistique avec la Escuela Oficial de Idiomas de Pontevedra du 25 au 30 juillet.


* Pornic-Baiona: le course nautique Pornic-Baiona s'élancera le 7 juillet de Pornic





ECHANGES SCOLAIRES: 27 élèves du Collège Notre Dame le Ménimur de Vannes se sont rendus à Oleiros du 20 au 30 avril. Au programme: travail avec les élèves de l'IES Neira Vilas, et visites culturelles (La Corogne,  Santiago, les Basses Rias …).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

RAMON LOUREIRO ET ANTONIO SEIJAS RENDENT HOMMAGE Á CERVANTES.

Cervantes es homenajeado  con la presentación de un libro de Loureiro y Seijas


Ramon Loureiro et l'illustrateur Antonio Seijas se sont associés aux célébrations du 400° anniversaire de Cervantes avec un ouvrage très spécial: "Don Quichotte et l'ombre de l'évêque Guevara", une fiction sur une hypothétique visite du célèbre Chevalier à Mondoñedo, ville où exerça Fray Antonio de Guevara, écrivain renommé, cité par Cervantes dans le prologue du Quijote et admiré par Cunqueiro né dans la dite ville épiscopale.

Le texte est de Loureiro, connu pour ses ouvrages tels "Leon de Bretaña", "Galeras de Normandia",  ou "El lejano reino de la Via Lactea", et les illustrations deAntonio Seijas qui souhaitait que l'esprit de la ville apparaisse dans chaque gravure et puisse être considéré comme un hommage à la Galice intérieure.
D'après "La Voz de Galicia" (29 février 2016).

Don Quijote visita Mondoñedo: Con motivo del cuarto centenario de Cervantes, Ramón Loureiro y Antonio Seijas fabulan una visita del famoso caballero a Galicia

El escritor Ramón Loureiro y el ilustrador Antonio Seijas se suman a las celebraciones del 400 aniversario de Miguel de Cervantes con un libro muy especial. Don Quijote y la sombra del obispo Guevara (Trifolium),  fabula sobre una hipotética visita del célebre caballero a Mondoñedo donde ejerció como obispo Fray Antonio de Guevara. Además de su papel como religioso, Guevara fue un extraordinario escritor, reconocido ya en vida en toda Europa, como prueba la mención que le dedica Cervantes en el prólogo del Quijote, y la admiración que varios siglos después le profesaba un paisano como Álvaro Cunqueiro.
Sobre un texto de Loureiro, Seijas recurre a diversas técnicas para armar un álbum ilustrado que tiene dibujo digital, color y fotografía, además de elementos tipográficos y, naturalmente, el texto de Loureiro ensamblado en la página..
En este libro, el ilustrador se ha enfrentado a un personaje, Don Quijote, que ya es un icono y que han recreado artistas de todas las épocas y estilos. Además del Quijote y el obispo, que asumen el papel principal en este libro, también Mondoñedo se eleva de escenario a protagonista. «Quería que el espíritu de la ciudad se transmitiese en cada ilustración y, en ese sentido, se puede considerar también un homenaje a esa Galicia interior», aclara Seijas, quien ya había colaborado con Loureiro en un libro anterior, La oruga en el bosque creciente.
X Fraga. Redacción / la voz, 29 de febrero de 2016.
========================================================================
HELENA VILLAR JANEIRO HONORÉE Á RIANXO:
Chaque année, l'Associationdes Ecrivains en Langue Galicienne distingue un auteur.
Cette année, à Rianxo, la ville natale de Castelao, l'AELG a honoré Helena Villar Janeiro, née à Becerreá le 28 Septembre 1940.
Après avoir terminé l'école secondaire, elle a suivi des études d'enseignement à Lugo et est diplômé en philosophie et lettres de l'Université de Madrid. Elle a exercé en tant que professeur de l'enseignement primaire et secondaire puis mis fin à sa carrière pour se consacrer à l'écriture et notamment la poésie en consacrant une attention particulière envers les enfants. Elle a fait partie de plusieurs cercles poétiques, a présidé la Fondation Rosalia de Castro et est membre du                                     Conseil Culturel de Galice.
Elle s'intéresse également à la photographie et a participé à plusieurs expositions.
C'est donc à Rianxo, où elle a choisi de résider et ce depuis 23 ans,  que s'est déroulé l'hommage marqué par plusieurs manifestations dont l'inauguration d'un monolithe, la plantation d'un arbre, Helena ayant choisi un laurier, arbre qu'elle adore pour plusieurs raisons, "parcequ'il y a en face de l'ile de Cortegada une magnifique forêt de lauriers, c'est un arbre sacré sur ma terre et comme ici il n'y a pas d'oliviers, je l'utilise pour la cuisine. J'ai d'ailleurs écrit plusieurs ouvrages de gastronomie".
J'ai personnellement découvert l'oeuvre d' Helena Villar Janeiro lors d'une visite à Padron à la Maison-Musée de Rosalia de Castro où la Fondation m'a offert un joli petit ouvrage destiné aux enfants écrit par Helena et illustré par Ángeles Ferrer. Je ne manque pas de le faire étudier à mes élèves.
                                        Pierre Joubin.


POÉSIE ET MÉMOIRE HISTORIQUE : 
"LES AMOURS PROFONDS"  DE CLAUDIO RODRÍGUEZ FER:     

Claudio Rodriguez Fer, natif de Lugo, était en Bretagne pour présenter son dernier ouvrage "Les amours profonds". Accompagné par Maria Lopo, il a été reçu à l'Université de Bretagne-Sud à Lorient puis au Salon des Étonnants Voyageurs à Saint-Malo.
Les amours profonds, de Claudio Rodríguez Fer, réunit en français des poèmes appartenant aux principaux ensembles poétiques de l'auteur. Les sections “Brigitte Rimbaud” et “Voyages à toi”  ont été écrites en grande partie en Bretagne. La section “Mémoires et Résistances” contient des poèmes issus des recueils qui composent sa « trilogie de la mémoire » ainsi qu’un poème inédit en livre, “Arsenal de la barbarie” qu'il avait présenté en présence de Gabrielle Garcia lors d'une cérémonie à la base sous-marine de Brest en novembre 2015.

Claudio Rodríguez Fer est poète, narrateur, dramaturge et essayiste galicien. Il enseigne à l'université de Saint-Jacques-de-Compostelle, où il dirige la chaire José Ángel Valente de poésie et esthétique. Il est Président de l'Association pour la dignité des victimes du fascisme en Galice, qui travaille pour la récupération de la mémoire républicaine ainsi que pour l'hommage et la reconnaissance des droits des victimes. Il a été nommé Président d'honneur de l'association Mémoire de l'exil des Républicains espagnols dans le Finistère (MERE 29), dont le siège est à Brest. En breton, il a publié Muioc'h kalz eget mil bloaz, et en français, Voyages à toi, La pièce bretonne et Les amours profonds.
María Lopo, enseignante galicienne, est essayiste, traductrice et docteure en littérature française de l’Université de Rennes 2 – Haute Bretagne, où elle a soutenu une thèse sur le poète breton Guillevic. Elle est spécialiste dans la vie de l’actrice galicienne Maria Casarès. En français, elle a publié Fisterra, Guillevic et sa Bretagne, Vers Compostelle. La Galice et Galice & Compostelle, l'autre Finistère.
Gabrielle Garcia, fille d'exilé à Saint-Malo après la guerre civile et co-auteure de La mémoire retrouvée des républicains espagnols (éditions Edilarge), Prix des Écrivains de l'Ouest 2006, a fait un exposé sur l'arrivée des exilés républicains espagnols en Bretagne, tout particulièrement en Ille et Vilaine, à Saint-Malo.

Rodríguez Fer presenta na Bretaña os seus poemas máis bretóns
«Os amores profundos», traducido ao francés, recolle a súa poesía escrita nunha das súas terras «de adopción vital, profesional e literaria»

O poeta e profesor na Facultade de Humanidades de Lugo, Claudio Rodríguez Fer, presenta en catro cidades francesas de Bretaña (Lorient, Saint-Malo, Rennes e Brest) a antoloxía poética «Os amores profundos», un volume traducido ao francés no que compila numerosos poemas escritos durante a súas estadías en Bretaña (onde exerceu como profesor visitante na universidades de Rennes e de Lorient), así como noutros lugares de Francia, como París, Provenza, Aquitania ou Normandía.
A primeira presentación desta antoloxía xenérica da poética de Rodríguez Fer terá lugar este mércores 4 de maio na Universidade Bretaña Sur de Lorient, onde o poeta lugués, xunto coa editora da obra e a profesora Inmaculada Fàbregas, participarán nunha sesión con alumnos, que recitarán en francés algúns dos poemas recollidos en «Les amours profonds». Dous días máis tarde, a historiadora Gabrielle Garcia presentará, tamén acompañada do autor, a poética de Rodríguez Fer nun auditorio da mediateca La Grande Passerelle de Saint-Malo. A obra do poeta lucense tamén chegará en xuño a dúas librerías de Rennes e Brest.
A edición e a introdución de «Les amours profonds» son obra da investigadora e ensaísta María Lopo, doutora en Literatura Francesa pola Universidade da Alta Bretaña, e conta con versións dela mesma e de tres tradutores franceses: a tamén galicista Annick Boilève-Guerlet, a hispanista Michéle Lefort e o galicianista Claude Henri Poullain. O libro publicouno a Editorial Follas Novas e conta cunha ilustración en espiral na cuberta da artista galega Sara Lamas. Fer xa publicar en bretón a antoloxía de temática celta «Muioc'h kalz eget mil bloaz» (Moito máis que mil anos» no ano 2000 e en francçes, as obras «Voyages à toi» e «La pièce bretonne», no 2008 e 2014 respectivamente, e ambas relacionadas tamén con Bretaña, unha das súas terras de «adopción vital, profesional e literaria».
=====================================================================
LES CAMIONETTES DE COCA-COLA S'AFFICHERONT EN GALICIEN !
"Nous vivons une époque moderne, le progrès fait rage !".

Voilà que Coca-Cola se met au galicien ! Et c'est à la Cité de la Culture (mais oui !) de Saint-Jacques de Compostelle, que la multinationale a présenté ses 30 véhicules devant le Conseiller à la Culture et à l'Enseignement Román Rodríguez et le secrétaire à la Politique Linguistique, Valentín García Gómez. Un motif d'orgueil, une grande satisfaction, pour les édiles et les représentants de la firme ….
A quand le tour de MacDo ou de KFC?



"JUGUEMOS JUNTOS" UN JEU PÉDAGOGIQUE FRANCO-ESPAGNOL: 
Gaelle Le Gallo, bretonne d'origine, est professeur d'espagnol  au Lycée Janot de Sens (Yonne). Elle nous présente un projet pédagogique initié par sa collègue Mme Laurence Mazure, susceptible d'intéresser les professeurs, Comités de Jumelages et associations hispanophones.Il s'agit d'un projet culturel pluridisciplinaire et inter-établissements depuis 2013, la réalisation d'un jeu franco-espagnol de culture générale entièrement élaboré par des élèves de collèges et lycées en France et en Espagne avec l’I.E.S Nieves López Pastor de Villanueva del Arzobispo (Andalousie). La vente de la boîte (29€) permettra de financer un voyage en Andalousie entre les acteurs du projet.  Une idée originale pour aborder des points culturels sur l'Espagne et la France de façon ludique. "Nous comptons sur le soutien et la participation de tous pour nous aider à mener à bien cette aventure et pour diffuser notre projet" nou confie Gaëlle.
Voici le lien de présentation du jeu : http://lyc89-janot.ac-dijon.fr/spip.php?article324
Vous trouverez en doc joint davantage de précisions ainsi que le bon de commande.

========================================================================

SUR LE CHEMIN DE SAINT-JACQUES EN CURRACH.
Tous les chemins mènent à Rome, à Saint-Jacques de Compostelle (ou ailleurs …). Concernant celui de Saint Jacques, il y a bien sûr le Chemin Primitif, le Chemin Français,  le Portugais, celui de la Via de la Plata … et il y a aussi l'anglais qui vous mène de La Corogne où Ferrol à Santiago en quatre ou cinq jours. Les irlandais et autres Celtes chassés par les Saxons avaient effectué la traversée vers l' Armorique et la Galice à bord de petites embarcations de bois recouvertes de toiles appelées "currach". C'est ce voyage qu'ont entrepris quatre intrépides irlandais.
L'équipage est composé de deux musiciens Brendan Begley et Paddy Garvey,, un poète et un artiste Danny Sheehy Liam Holden. Après avoir parcouru la côte irlandaise, anglaise et française, ils ont atteint le golfe de Gascogne, en débarquant dans le joli petit port asturien de Tazones où l'on peut voir une "casa de las conchas", une maison couverte de coquilles … Saint-Jacques ! «Nous aimons cette ville. Nous avons été très bien reçu, après un voyage difficile ", dit Paddy. Ils y ont gouté le cidre: « Nous avons été très surpris par cette boisson. Il est très savoureux. Et la façon dont il est servi est très surprenante", ajoute Brendan en riant !
Ces étonnants voyageurs espèrent rallier Santiago le 26 juin. Nous leur souhaitons bonne route !

La aventura de realizar el Camino de Santiago por mar:
Cuatro irlandeses comenzaron el trayecto hace cuatro meses en un barco tradicional irlandés. Tras hacer escala ayer en Tazones, esperan llegar a Santiago de Compostela el 26 de junio
Desde Dublín hasta Santiago de Compostela, por mar. Este es el viaje que hace cuatro meses comenzaron cuatro irlandeses. Un recorrido diferente al que estamos acostumbrados a la hora de hacer el camino de Santiago. Estos cuatro hombres recorren la costa en un barco tradicional irlandés llamado "Naomhoig or Currach", que cuenta con cientos de años. Es un embarcación hecha a mano, de madera enmarcada y con una lona cubierta realizada por ellos mismos.
La tripulación está formada por dos Brendan Begley y Paddy Garvey, músicos, un poeta Danny Sheehy y un artista Liam Holden. Después de navegar por la costa irlandesa, inglesa y francesa han llegado al Cántabrico, desembarcando en el puerto de Tazones. «Nos encanta esta villa. Hemos sido muy bien recibidos, tras un duro viaje», comenta Paddy.
El objetivo de su aventura es evadirse, dicen, de la rutina cotidiana. En ocasiones aseguran que hay momentos muy duros en el recorrido. «Nunca sabes las sorpresas que te puede dar el mar. Aunque cuando la climatología es buena. Es una pasada», apunta el músico Brendan.
Estos cuatro valientes navegan durante todo el día para avanzar en su viaje y por la noche acampan en la costa. El pasado martes, la rula de Tazones fue el lugar escogido por los tripulantes del "Naomhoig or Currach", para pasar la noche, ya que por una promesa no pueden dormir en una casa u hotel. Aunque lo que si que han probado es la sidra. «Nos ha sorprendido mucho la bebida. Es muy sabrosa. Y la manera en que se sirve es muy llamativa», dice Brendan, entre risas.
                                                          Angela Cifuentes - El Comercio 8/06.2016.
=====================================================================

FIESTAS DE BRETAÑA:

EL "KANN AL LOAR" DEL 7 AL 10 DE JULIO:
El festival "Kann al Loar" ("Luna llena") se celebra en la ciudad de Landerneau  del 7 al 10 de julio. Se dedica principalmente a  Bretaña y la música, pero sobre todo destaca una voluntad de abrir un espacio para la creatividad en todas sus formas.
Desde hace casi 30 años, el festival Kann al Loar proporciona a través de la música, el canto, el teatro, la danza o la moda,  un fuerte apoyo para el fermento cultural de Bretaña, lejos de los clichés polvorientos y folclore anticuado.
Y abre las puertas a los niños con espectáculos, juegos, cursillos…
Y no perder la fiesta del puerto que permite descubrir y admirar barcos del pasado.

"FESTIVAL DES REMPARTS" DE DINAN - 21 - 24 DE JULIO :
Cada dos años desde 1983, el "Festival des Remparts" (Festival de las murallas) invade la bonita ciudad de Dinan durante un fin de semana.
Cada uno puede sumergirse en la Edad Media y dejarse llevar por este ambiente festivo y amistoso.  Muchas actividades (torneos de justas, un gran mercado medieval, bailes, desfile y otros espectáculos … ) hacen de esta reunión sea un éxito!  Es la oportunidad de descubrir la vida cotidiana de nuestros antepasados, en un ambiente que nunca falla garbo! Aprovecha la oportunidad de (re) descubrir Dinan, ciudad de arte e historia llena de encanto: la torre del reloj, el convento de los Franciscanos, la basílica de Saint-Sauveur ... tantos tesoros que reflejan el pasado rico y glorioso de esta ciudad medieval.
Informaciones prácticas:  www.fete-remparts-dinan.com


EL FESTIVAL " FILETS BLEUS" CON CARLOS NUÑEZ Y LUME DE BIQUIERA - CONCARNEAU - 12 - 15 DE AGOSTO :
Carlos Nuñez, el "Embajador de Galicia en Bretaña" participará en la "Fête des Filets Bleus" en 2016 junto con la orquesta sinfónica de Bretaña! Y el Bagad de Vannes, Denez Prigent, Startijenn, los "Ramoneurs de Menhirs" , Louise Ebrel ! Y también los gallegos de Madrid, a saber, la Banda Lume Biqueira el 15 de agosto. Corre la voz!
Y todo esto ¡ gra-tui-ta-men-te ! en Concarneau  del 12 al 15 agosto.

FESTIVAL INTERCÉLTICO DE LORIENT - 5 - 14 DE AGOSTO :
El Intercéltico celebrará este año Australia y, como cada vez, un programa increíble. Además de Joan Baez y muchos artistas australianos, canadienses, escocés ... observamos entre los Bretones, la participación de Alan Stivell, André Le Meut & P Batalla, los bagadous de  Lann Bihoue, Lorient, Kemper , Carré Manchot, Cécile Corbel, los grupos de danzas de Auray, Pont l'Abbé, Spézet, Le Croisty, Dan Ar Braz, Djiboudjep, Duo Etienne Grandjean y Soig Siberil, Coro Mouez Bro Konk, Kate-Mé, Kiñkoñs, Marthe Vassallo, Nolwenn Arzel, Orquesta Sinfónica Breizh, Patrick Molard, Spontus, Traine Meuriennes, Yann-Fañch Kemener ...
Banda Cantigas e Frores.
Y entre los Gallegos: A Vagabán, Anxo Lorenzo, Banda de Gaitas Cántigas E Frores (foto), Malante, Grupo de baile Brincadeira, Pablo Seoane Mendez, Riobó, Trio Vaamonde, Lamas y Romero, y la Banda Lume de Biqueira que reune a los gallegos de Madrid. ...
Y los primos asturianos: Banda de Gaitas de la Laguna Tortollu, Corquiéu, Grupo de baile Trebeyu Iñaki Santianes Sánchez, Marcos García, Muyeres ...
Y, por supuesto, todas las animaciones habituales, el "off", las conferencias, proyecciones de películas (incluyendo "Mar adentro").
Todo el programa en www.festival-interceltique.bzh

Melezour, la nueva creación de Bagad Kemper!
Bagad Kemper se embarcó en una nueva aventura musical, Melezour (el "espejo" en bretón), acompañado por el director Patrick Ingueneau, y artistas como Marthe Vassallo, Sylvain Giro, Bernard Dreau,  Erwan Volant y Tibo Niobe. Se dará la señal de partida para esta nueva creación en el Festival Intercéltico de Lorient el 12 de agosto en el Gran Teatro.
Descubre el sitio web dedicado a Melezour:

 L'INSTITUT CULTUREL DE BRETAGNE AU F.I.L.
L'Institut Culturel de Bretagne, sera comme chaque année présent au Festival Interceltique. Tout d'abord au stand, Quai de la Bretagne où vous pourrez trouver de nombreux documents et livres parmi lesquels:
- Serj Nicolas, Guerre de 1870 et Commune de Paris dans les chansons bretonnes sur feuilles volantes. (12 €).
- Yvan Guéhennec : Aux origines des langues celtiques ( 5 €)
- Alain Monnier : Le soulèvement de Pâques 1916, étape essentielle pour l’indépendance de l’Irlande ( 6 € )
- La réédition de la Vie de Patrice Pearse par Louis-N. Le Roux  ( 15€ ).
Ces ouvrages peuvent également être commandés à Institut culturel de Bretagne, château de l'Hermine, 6 rue de la Porte Poterne, 56000 Vannes  (02 97 68 31 10), icb@skoluhelarvro.bzh   
Plusieurs  conférences de l'Université populaire se dérouleront du 8 au 12 août à la Chambre de Commerce, 21 Quai des Indes. 

PORTRAIT: LUME DE BIQUEIRA au FIL ET AUX "FILETS BLEUS".
Nouvelle venue pour nos fêtes estivales, la Banda de Gaitas "Lume de Biqueira" est née en 1998 au sein du Centre Galicien de Madrid. Au début, un petit groupe de cornemuses et de percussions a jeté les premières bases de ce qui est maintenant l'un des groupes les plus renommés d'Espagne pour la qualité de ses prestations, le nombre de représentations et l'originalité du répertoire, sans oublier son école de gaitas.
Après les premières années marqués par de petits spectacles locaux, l'application et le sérieux du travail de tous les membres du groupe a permis le décollage de la Banda qui participera avec succès à de nombreuses manifestations comme la Saint-Patrick à Dublin en 2003, 2004 et 2010, le Festival de Béziers (2002), celui de Montbrison ( 2003), le festival d'Agrigente en Sicile ( 2010), un concert avec The Chieftains (Valladolid, 2005), Carlos Nunez (plusieurs fois), etc. Ils sont également produits devant Leurs Majestés les Rois d'Espagne, le pape Jean-Paul II ... Ils ont participé à plusieurs émissions de télévision dont une soirée sur Antena 3 avec Julio Iglesias
Citons également leur  participation en tant que groupe de sonneurs de cornemuses écossais (!) dans le film "Les Fantômes de Goya" de Milos Forman (2006). Ils ont également accompagné les "Amigos da Cultura Celta" et l'"Orden de la Vieira" lors de leur voyage en Bretagne en 2012.
Ces succès, la Banda les doit à son directeur, Darío Nogueira, un ancien de la célèbre Real Banda de Gaitas d'Orense dont le talent  en tant que musicien et instrumentiste, sa contagieuse confiance en soi, son style de gestion très marqué par l'improvisation et la relation étroite et amicale avec les musiciens ont été les éléments clé pour atteindre les objectifs fixés.
La "Orden de la Vieira" a décerné à la Banda Lume de Biqueira, une Vieira d'Honneur pour la qualité de ses prestations lors de la dernière Assemblée de l'Ordre. En outre, Dario Nogueira a été intronisé "Ami de la culture Celte" lors d'une émouvante cérémonie lors de laquelle ont été également intronisé Carlos Nuñez et Abraham Cupeiro.
La Banda accompagnée de son président Ángel Hernando, participera donc jeudi 11 à une animation au Stade Breizh du Festival avant de rejoindre les Filets Bleus à Concarneau.
L'expression "Lume de Biqueira" est assez difficile à traduire en français, pour faire simple, disons qu'il s'agit de l'étincelle produite par le fer d'un soulier où le sabot d'un cheval sur une pierre ou un pavé.

EL FESTIVAL DE CORNUALLES EN QUIMPER - 19-24 JULIO:
 Dedicado a la riqueza de la cultura bretona y su diversidad, el Festival de Cornualles es una cornucopia cultural. En casi noventa años, el evento no ha envejecido.
Conciertos, eventos de todo tipo, concursos para determinar los mejores Bagadou (bandas de música bretona), gaiteros y bailarines ... y el gran desfile el domingo que atrae a todo el mundo con el traje tradicional (Concarneau, Quimper, Pont-Aven … ) que se lleva con orgullo. Durante una semana, el centro histórico de Quimper vibra para el deleite de unos 250 000 visitantes.
Informaciones prácticas: www.festival-cornouaille.com


Y, POR SUPUESTO, LAS FIESTAS MARÍTIMAS

DE BREST Y DOUARNENEZ:

* Brest 13-19 de julio  www.brest2016.fr
* Douarnenez 19-24 de julio  www.tempsfete.com



FESTIVAL "SAINT LOUP" EN GUINGAMP DEL 16 AL 21 DE AGOSTO:
El festival de Saint-Loup es una de las fiestas tradicionales más antiguas de Bretaña. Cada año recibe a más de 2.500 gaiteros y bailarines, artistas de toda Bretaña y de los países celtas. Muchas de las actividades: exposiciones, iniciaciones a bailar las danzas tradicionales, juegos,  conciertos y espectáculos marcan la semana. Y también una exposición en el antiguo convento de las Ursulinas sobre el tema: "prendas de protección".
Entre los grupos y artistas destacan una companía rusa: "Balkaria", Colline Hill, Miossec, Nolwenn Korbel, Denez Prigent …
Y también el "Bugale Breizh" (Fiesta de los niños de Bretaña) que se desarollará el 3 de julio.


LES FÊTES EN GALICE

ORTIGUEIRA: le Festival d'Ortigueira se tiendra du 14 au 17 juillet. La Escola de Gaitas est bien sûr de la partie. Et au programme Susana Seivane, Alén de Ancos, Xarabal, Milladoiro, Coanhadeira, des groupes écossais et irlandais et du côté breton le Bagad Bro Deger de Perros-Guirec.

Bagad Bro Deger de Perros Guirrec.


FESTIVAL DE MORRAZO:
Le Festival Interceltique du Morrazo se déroulera à Moaña (Pontevedra) du 27 au 30 juillet. Préparé notamment par le gaitero Anxo Lorenzo, il permettra d'apprécier les prestations de groupes aussi prestigieux que  Sondeseu ou Xarabal (de Vigo) sans compter des artistes du Portugal, d'Irlande ou d'Ecosse mais de Bretagne, point.
Il y aura autour du Festival de nombreuses animations culturelles, théatre, exposition d'instruments traditionnels, classes de maitres, jeux traditionnels pour les enfants

CATOIRA: LA FÊTE VIKING
La "Romeria Vikinga" se déroule chaque premier dimance d'août à Catoira sur la Ria de Arousa et ce depuis sa première édition en 1960 ! C'est une fête qui rappelle le rôle joué par la commune dans la lutte contre les incursions vikings et des pirates normands qui cherchaient à s'emparer des richesses de Saint Jacques de Compostelle.
La fête, déclarée d'Intérêt Touristique International, est l'une des plus originales de Galice. Elle se déroule près des Tours de l'Ouest dont le site est malheureusement défiguré par un viaduc d'autoroute. Après le déjeuner, les vikings débarquent de leurs drakkars ! Les habitants résistent et chassent les intrus à coup d'outres de vin ! Et le soir, nouveau repas avec poulpes, sardines, empanadas …
Dimanche 7 août, www.vikinga.es


"OS MAIOS" UNE TRADITION RESPECTÉE
Avec le printemps, les fêtes de Mai, "Os Maios", sont célébrées un peu partout en Galice. Ode à la fin de l'hiver et à la renaissance printanière, invocation à la nature, ces fêtes remontent très loin dans les ultures populaires, mêlant des rites celtes, grecs, suèves, paiens ou chrétiens.
Ainsi la Fondation Ortegalia a proposé un ensemble d'activités destinées aux plus jeunes dont des ateliers de créations florales qui ont été présentées lors d'un défilé auquel participait l'Ecole de Musique d'Ortigueira.
Pontevedra s'est comme chaque année, distinguée par la qualité de ses animations.

ARDE LUCUS 2016:    ¡ QVE NO SE APAGVE El LVME !
Que la flamme ne s'éteigne pas !
Cette année encore, Lugo a célébré sa grandiose fresque historique "Arde Lucus". La ville, classée au patrimoine de l'UNESCO a fait revivre sa fondation et son passé romain au moment du solstice d'été, du 16 au 19 juin. Animations ludiques et culturelles, respectueuses de la rigueur historique se sont succédés au sein du centre historique et au long des murailles avec le concours de la municipalité, des associations, écoles, clubs sportifs … sans oublier le public qui bien souvent s'était costumé pour l'occasion.
En octobre prochain, se tiendra à Lugo une réunion de la Fédération Européenne des Fêtes Historiques.  Une occasion pour raviver le jumelage entre Lugo et Dinan ou se déroule la Fête des Remparts ?

GASTRONOMIE GALICIENNE:
LE " LACÓN CON GRELOS" ( Jambon aux feuilles de navet).
C’est du jambon dessalé typique de la Galice (lacón). Faire cuire le jambon dans une casserole pendant une heure par kilo de viande. Avant qu’il ne soit cuit, passer une partie du bouillon dans une autre casserole et y plonger les pommes de terre et les feuilles de navets. Juste avant la fin de la cuisson, ajouter les saucisses. Les experts conseillent de servir ce plat très chaud.  Il s’accompagne de « cachelos » : des pommes de terre cuites à l’eau avec leur peau avec du sel et du laurier.

Ingrédients : jambon, saucisson, cachelos (facultatif), grelo, pommes de terre

LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES EN GALICE:
Le scrutin du 26 juin a été en galice à l'image des résultats nationaux.
Le P.P. progresse par rapport au 20 décembre aux dépends de Ciudadanos; il gagne en voix ( + 38.000), en pourcentage (+4,4 %) et en sièges (+ 2)
Podemos-En Marea connait un recul notable. La coalition perd 66.555 voix pour l'ensemble de la Galice et un siège à Ourense. Elle est en recul dans les municipalités gagnées lors des municipales comme La Corogne, Santiago, Ferrol.
Le PSOE régresse  mais conserve de peu la deuxième place (1.110 voix d'avance sur Podemos-En Marea) et ses 6 sièges.
Ciudadanos, bien que perdant peu en pourcentage ( de 9,1 à 8,6 %) perd le siège gagné en décembre.
Victime d'une campagne électorale trop nationale à son avis, le BNG, formation autonomiste, tombe de 4,2 % en décembre à 2,8%, son plus mauvais résultat depuis 1986.


Le système électoral espagnol:
Combien faut-il de voix pour obtenir un siège de député ? El Pais a publié une étude qui montre que le système, basé sur la loi d'Hont, sorte de proportionnelle aménagée  et sur la répartition par province, créé une distorsion entre les formations politiques. Le graphique montre que le parti le plus "défavorisé" est Ciudadanos, un député représentant 97.617 électeurs suivi de Bildhu (Pays Basque) 92.046 électeurs, alors que les plus "favorisés" sont le P.P. ( 57.709) et le PNV (Pays Basque 57.243).